FICHE PRECEDENTE
 
FICHE SUIVANTE  

PATRIMOINE
LE BOURRELIER

Un bourrelier est un artisan qui fabrique et vend des pièces de harnais pour animaux et des articles de cuir.
Le nom de son activité vient de la bourre qui sont des poils d'origine animale servant à bourrer (remplir) les pièces de cuir.

L'activité du travail du cuir était très importante dans la village à l'époque où tout l'harnachement des chevaux était en cuir et était très sollicité par le travail agricole.

Il fabriquait et réparait les colliers des chevaux ( en cuir et paille à l'intérieur).
Lorsqu'ils étaient réformés, les enfants les récupéraient pour jouer à la rivière, et comme ces colliers flottaient ils s'en servaient de radeaux.

Le premier bourrelier s'appelait Pierre MANGUINE, son fils Julien, né en 1909 a repris l'activité jusqu'en 1974.
il y avait aussi un frère qui était bourrelier à VILLEMOLAQUE.
Julien MANGUINE avait du tempérament, mais c'est avec raison qu'il rouspétait après les vignerons qui attendaient toujours la veille des vendanges pour faire réparer les colliers des chevaux !

Durant les dernières années de son activité les chevaux ayant disparu, il ne restait que celui de Henri OLIVERAS.
il avait orienté son atelier dans la réparation d'objets en cuir. C'est ainsi que les enfants portaient leur cartables à réparer avant la rentrée lorsqu'une sangle ou une poignée cassait.

A l'époque le cartable durait toute la vie scolaire d'un enfant !!!.
Au début des années 70 les jeunes du village y faisaient recoudre leurs " Clark " chaussures à la mode a cette époque .

Julien MANGUINE a été le dernier bourrelier du village, à la suite de son père.

 

 FICHE PRECEDENTE

RETOUR A PATRIMOINE
FICHE SUIVANTE