FICHE PRECEDENTE
 
FICHE SUIVANTE  

PATRIMOINE
LE MONUMENT AUX MORTS

Avant le XXeme siècle, on ne connaissait en France que quelques monuments aux morts érigés après la guerre de 1870.

Pendant la première guerre mondiale de 1914, il y eut 1,4 million de morts et 3 millions de blessés sur 8 millions de mobilisés, pour une population de 40 millions d'habitants.

Après la guerre de 1914-1918, les communes décident de construire dans chaque village des monuments aux morts pour garder la mémoire de ceux qui ont perdu leur vie.De 1918 à 1925 sont construits 30 000 monuments en France, soit quinze inaugurations par jour les trois premières années d'après-guerre.

 

La très grande majorité des monuments sont élevés à cette occasion le sont à l'initiative, ou avec la participation financière des anciens combattants, qui formaient 90 % des hommes de 20 à 50 ans en France qui esperent que cette guerre serait la dernière (la "Der des ders"), et que leur sacrifice ne serait pas vain ; les monuments sont aussi là, dans une certaine mesure, pour rappeler ce sacrifice.

Lors des guerres ultérieures, les noms des autres morts au combat seront rajoutés sur la liste du monument au morts.

 

 FICHE PRECEDENTE

RETOUR A PATRIMOINE
FICHE SUIVANTE