FICHE PRECEDENTE
 
FICHE SUIVANTE  

PATRIMOINE

    LA CHAPELLE SANT VICENS

St Vincent un des saints patrons des vignerons. Il est représenté, en costume de diacre, ayant pour attribut un lit de fer à pointes aiguës, des ongles de fer, une meule. On le trouve souvent avec une serpette, un seau et des grappes de raisin, en sa qualité de patron des vignerons. Il est fêté 22 janvier.

Saint Vincent est né à Saragosse, en Espagne, où il fut diacre de l'évêque Valère. Ce dernier souffrant d'un défaut d'élocution, Vincent était devenu son représentant. Lorsque vinrent les persécutions sous Dioclétien et Maximien, l'évêque et le diacre furent arrêtés et emprisonnés. Le procurateur Dacien les fit comparaître, et Vincent prit la parole pour confesser leur foi commune.

Dacien condamna alors Valère à l'exil et Vincent à la torture, en exemple. Ce dernier conserva un calme inaltérable, se réjouissant même, avant de mourir le 22 janvier 304.

Dacien fit exposer son corps pour que les bêtes le dévorent, mais un corbeau le protégea. Il ordonna de la jeter à la mer, mais il regagna le rivage plus vite que les marins qui avaient été chargés de cette tâche. Vincent apparut alors en vision à une dame, à qui il indiqua la position de sa dépouille.

Une relique (peut-être une étole) de saint Vincent fut rapportée d'Espagne en France, vers 543, par le roi mérovingien Childebert Ier à la suite d'une campagne au-delà des Pyrénées contre les Wisigoths.

La chapelle sant Vicens construite sous Charlemagne

En 793, Charlemagne repousse les sarrasins qui régnaient sur toute la Septimanie (Languedoc Roussillon actuel) de l'autre coté de l'Ebre au sud de la catalogne actuelle.
La principale bataille eu lieu sur le territoire de Passa. Charlemagne posa sa base arrière à quelques lieues de ce village. Les soldats assoiffés cherchaient en vain une source lorsque le roi planta son épée dans le sol.
De l'eau en jaillit et tous purent se désaltérer dans le " Riu Réal " qui coule depuis à cet endroit.

Suite de sa victoire sur les Sarrasins, pour marquer sa reconnaissance envers dieu, qui avait permis à son armée, épuisée d'un long combat victorieux contre les Maures, de se désaltérer, le roi demanda qu'une chapelle soit construite au lieu même où il avait prié avant la bataille, dédiée à saint Vincent originaire de SARAGOSSE, ville qu'il avait délivrée des infidèles.

Cette chapelle, certainement la plus ancienne du département, est datée de cette époque. Il est probable que sa construction soit liée au passage du roi, et aux sources proches du Riu Major (rivière Galcérane qui prend le nom de Réart à partir de cet endroit). Dans le sous-sol, des nappes phréatiques permettent si l'on creuse un puits de recevoir de l'eau à quelques mètres au niveau du sol (puits artésien).

Tout près d'ici, la légende attribue à Charlemagne la construction du Prieuré du Monastir del Camp qui est vraisemblablement postérieur de près de deux siècles à cet évènement.

Si l'on est certain de la date de construction de la chapelle préromane aux environs de l'an 800, la venue de Charlemagne ne repose sur aucune preuve matérielle. Seules des fouilles autour de la chapelle permettraient de définir si ceci est légende où histoire.

 

 FICHE PRECEDENTE

RETOUR A PATRIMOINE
FICHE SUIVANTE